Le nom de Baulmes provient de l'appellatif de Balmensis, Balma, baume, qui désigne un abri sous roche, une caverne. Le " l " figurant au milieu du nom ne se prononce pas et on ignore son origine, bien que de nombreux documents historiques datant d'avant l'époque bernoise et qui émaillent les riches archives communales, ne l'inclue pas dans leur orthographe.

Un large dévaloir pierreux descendant de la forêt de trois-Villes jusqu'en plaine, " les Rapilles ", particularité d'éboulis jurassien désigne loin à la ronde l'emplacement du village.

Baulmes est un lieu habité dès la haute antiquité qu'on suppose être parmi les premiers du canton. Les fouilles archéologiques entreprises derrière la cure actuelle remontent à treize mille ans de civilisation qui vécurent là. ce site préhistorique a révélé entre autre des outils en pierre taillée des os de rennes etc. (J'allais moi-même, étant petit, à la recherche du silex avant qu'un ébouli ne rende l'accès dangereux).

Un prieuré existait dès le 14 ème siècle. Une église construite en bois est citée en 627 mais disparue dans un incendie. Les restes d'une chapelle, encore visibles sur l'arrête de Misterdame à environ 1000 mètres d'altitude rappellent son culte voué à Saint-Michel.

 

Suite de la découverte de Baulmes

 

 

 

Autres pages sur Baulmes